L’approbation des étalons à un stud-book
Home » Blog » Le mot de nos experts » L’approbation des étalons à un stud-book

L’approbation des étalons à un stud-book


Le mot de nos experts Le

Nous avons posé quelques questions à Geneviève MEGRET, propriétaire du Haras de Clarbec et de plusieurs étalons de haut niveau, au sujet de l’approbation des étalons et le fonctionnement des Stud-Book :

Est-ce que n’importe quel entier est autorisé à faire des saillies ?

Tout mâle peut saillir des juments mais pour que les origines du poulain issu de la saillie soient reconnues, les parents doivent appartenir à un stud-book reconnu par un organisme international nommé WBFSH. En France, le poulain naitra alors OC (origine constatée) et devra être présenté à des juges Selle Français pour pouvoir être éventuellement reconnu au stud-book Selle Français.

Pour que les poulains puissent pratiquer le sport en compétition, leurs origines doivent être reconnues par la législation, il faut que leurs parents soient répertoriés dans un stud-book.

Vagabond de la Pomme attendant son passage de présentation

Quels sont les différents moyens de faire approuver un entier en temps tant qu’étalon ?

En France, il existe le Stud-Book Selle Français qui propose plusieurs formules :

  • On peut présenter un jeune mâle dès l’âge de 2 ans. Il est nécessaire de fournir un dossier vétérinaire comportant entre autres un certain nombre de radiographies. C’est un point important pour éviter la transmission à la descendance de problèmes osseux ou articulaires handicapants pour la vie sportive. Le jeune cheval sera jugé lors d’un concours par rapport à son modèle, ses allures et sa qualité de saut à l’obstacle en liberté avec des coefficients affectés à chaque atelier.

L’approbation d’un jeune mâle de 2 ans lui donne le droit de saillir des juments dans le Stud-Book Selle Français mais il devra par la suite faire confirmer cette approbation.

  • Les jeunes entiers peuvent également être présentés à l’approbation à l’âge de 3 ans. Celle-ci requiert les mêmes critères que pour les plus jeunes auxquels s’ajoute la présentation aux allures et au saut sous la selle.

A l’issue d’une première qualification régionale et d’une qualification nationale ou sont retenus les sujets considérés comme les meilleurs, les candidats participent à un testage. Ils sont soumis durant un peu plus d’une semaine à un cursus identique pour tous. A la fin de la semaine, ils passent une sorte d’examen final et seuls ceux jugés les meilleurs sont élus avec des mentions possibles dépendantes de leurs notes. Ils sont donc agréés à faire la monte en produisant avec le label Selle Français.

  • Reste la possibilité de faire agréer un mâle plus tard dans sa carrière sur performances et ce quel que soit son âge. Cela peut être soit sur le circuit des jeunes chevaux (jugés à la finale de la Grande Semaine de l’Elevage à Fontainebleau) soit sur le circuit national, voire international plus tard. C’est un bon système car tous les chevaux n’ont pas la même précocité et certains peuvent se révéler plus tardivement que d’autres.
Vagabond de la Pomme et Topinambour au Salon des étalons de Saint Lô

Quel est le principe des Stud Book ? Est-ce obligatoire pour devenir étalon ?

À l’origine le principe du Stud-Book était de créer une appellation protégée spécifique d’un pays et de sa génétique. Aujourd’hui un certain brassage s’est produit particulièrement en Europe mais aussi au niveau mondial et c’est sans doute un bien pour l’avancée du sport. Prendre le meilleur là ou il se trouve pour améliorer la qualité de la production.

L’intérêt des Stud-Books est aussi de pouvoir se porter garants d’une certaine traçabilité génétique et d’éviter des dérives qui malheureusement pourraient survenir.

Pour que ses saillies puissent être commercialisées, il est préférable d’être agréé dans un stud-book. C’est un gage de qualité.

Peuvent-il appartenir à plusieurs stud-book ?

Il est possible et intéressant pour un étalon d’être agréé dans plusieurs Stud-Book différents. Pour commercialiser des saillies à l’international c’est important car les éleveurs sont souvent intéressés à produire dans le Stud-Book de leur pays d’origine avec leurs juments. Il faut pour chaque demande d’agrément remplir un certain nombre de critères.

Pour exemple, Le Stud-Book Zangersheide (belge) organise tous les ans en France une session d’approbation dans son Stud-Book. Tous les mâles peuvent se présenter après avoir fourni un dossier vétérinaire validé. Le cursus est plus court, il n’empêche pas une future validation en à un autre stud-book.

Après 11 mois de gestations les futurs cracks gambadent dans les prés du Haras de Clarbec

À bientôt,

Geneviève MEGRET – Haras de Clarbec

Geneviève Mégret
Geneviève Mégret
Haras de Clarbec